Remise du rapport annuel de l’Inspection Générale d’Etat au Président de la République SEM. Alassane Ouattara ce vendredi 1er juin 2018 au Palais Présidentiel

Publié le Vendredi 01 JUIN 2018
 

Des « dysfonctionnements » ont été observés dans la gestion des ressources humaines et l’organigramme des structures publiques et parapubliques ivoiriennes, révèlent les rapports annuels d'activités 2016 et 2017 de l’Inspection Générale de l’Etat (IGE), remis vendredi 1er juin 2018 au chef de l’Etat Alassane Ouattara.

Face à cette situation l’Inspection Générale de l’Etat (IGE) a « recommandé la mise à niveau des inspecteurs des ministères et des audits internes réguliers de ces structures », indique une note résumant les rapports transmis à la presse.

Selon l’Inspecteur Général d’Etat, Théophile Ahoua N’Doli, l’institution a effectué 39 missions en 2016, 15 missions en 2017 et suivi la mise en œuvre des recommandations faites antérieurement tout en dressant une cartographie des risques dans les différents ministères.

Le chef de l’Etat s’est félicité de ce rapport traçant les risques dans la gestion des établissements publics et parapublics, réaffirmant sa « détermination à œuvrer à l’enracinement de la bonne gouvernance » dans la gestion des affaires publiques.

« La question de la bonne gouvernance constitue une priorité à l’instar de la justice, du respect des droits de l’Homme et de la modernisation de notre administration », a-t-il fait savoir, jugeant « intolérables les dysfonctionnements constatés ».

La remise des rapports d’activités 2016 et 2017 de l'Inspection générale d'Etat (IGE) au chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, s’est déroulée au Palais de la présidence de la République.